Royaume du Maroc
Armoirie du Royaume du Maroc
Carte du Royaume du Maroc

Des élus et responsables régionaux et provinciaux de Souss-Massa ont été reçus le lundi 21 mars 2022 par Son Excellence M. l’Ambassadeur Mohamed Benchaâboun, dans le cadre de leur visite d’échange en France en matière de politique migratoire.

Intervention de Son Excellence M. l’Ambassadeur Mohamed Benchaâboun (Résumé)

 

Lundi 21 mars 2022

Cette visite répond à un partage d’informations et de connaissances  ,à un échange réciproque de compétences et de savoir faire, à un besoin de renforcement de capacités  en matière d’innovation et de management dans le domaine de  la migration  dont les différends dispositifs mis en œuvre ont  évolué très rapidement de part et d’autre.

Un certain nombre d’évolutions ont été observées en matière des politiques migratoires depuis deux ou trois décennies, autant dans  le pays de départ que dans les pays d’arrivée.

De son coté, le Maroc dans le droit fil de la Constitution de 2011 a conféré au marocains du monde et aux étrangers installés et de passage les mêmes libertés fondamentales qu’aux citoyens marocains. Deux grandes stratégies ont été lancées récemment: la Stratégie Nationale en faveur des Marocains Résidents à l’étranger qui font des MRE des acteurs du développement du Maroc avec des nouveaux modes  opératoires et d’engagement notamment de l’investissement. Il fallait en effet apporter des réponses à des questions de fond à savoir comment renforcer les liens affectifs de la diaspora  avec le pays d’origine ? Comment  bénéficier du réseau de compétences des MRE et organiser la mobilité de ces compétences entre le Maroc et la France sachant que l’on est moins aujourd’hui dans l’organisation du retour que dans l’organisation des réseaux et de la mobilité ? Autant d’interrogations qui doivent tenir  compte des transformations de la migration  en terme de  vieillissement des premières générations , des  nouvelles pratiques circulatoires, de l’arrivée de la 3 et 4 génération  plus éduquée..

La deuxième stratégie c’est la Stratégie Nationale d’immigration et d’Asile – SNIA qui a permis un  nouveau positionnement du Maroc sur la MIGRATION dans l’espace eurafricain. Une stratégie qui a donné lieu au 11em Forum Mondial sur la Migration et le Développement à Marrakech le 7 Décembre 2018 et à la mise en place d’un Observatoire Africain des Migrations inauguré le 18 décembre 2020 à Rabat. Le rapport de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été présenté devant le 35eme Sommet ordinaire de l’Union africaine qui s’est tenu en février dernier  à Addis-Abeba et mettait l’accent sur « les migrants qui ne doivent pas être  les oubliés du développement et des pandémies, mais au contraire le centre de gravité de politiques migratoires responsables, solidaires et conformes aux 23 objectifs du Pacte de Marrakech ».

Le Maroc, il faut le souligner n’est plus seulement un pays de transit de la migration en général et subsaharienne en particulier mais un pays d’accueil qui a fait évoluer ses lois et ses dispositifs pour ce faire. La migration, il faut encore le rappeler ne concerne pas seulement les flux Sud Nord, mais des flux de plus en plus importants Sud Sud et intra-africain comme en témoigne les 27 millions de migrants à l’intérieur du continent africain. 
Le projet « Territorialisation des Politiques Migratoires » qui est au cœur de cette visite, entend parmi nombre d’objectifs, apporter un appui aux acteurs locaux pour faciliter la territorialisation de ces stratégies nationales sur la migration à Souss-Massa. Deux régions sont concernées, celle de Souss Massa et celle de l’oriental, creusets de l’émigration et véritables laboratoires de politiques d’émigration. Ces projets mettent en avant, la relation territoire et développement, investissements, migrants et coopération internationale, relation réseaux et territoires, accueil et intégration des migrants au Maroc.