Royaume du Maroc
Armoirie du Royaume du Maroc
Carte du Royaume du Maroc

Le Maroc et l'Organisation Internationale de la Francophonie

| 3ème édition de l’Initiative pour le développement du numérique dans l’Espace universitaire francophone
| Fête de la Francophonie au Maroc 13-26/03/2017

Depuis 1970 et la création de l’agence de coopération culturelle et technique (ACCT) – devenue aujourd’hui l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) – les francophones peuvent s’appuyer sur un dispositif institutionnel voué à promouvoir la langue française et les relations de coopération entre les États et gouvernements membres ou observateurs de l’OIF.

Ce dispositif est fixé par la Charte de la Francophonie adoptée en 1997 au Sommet de Hanoi (Vietnam) et révisée par la Conférence ministérielle en 2005 à Antananarivo (Madagascar).

Le Sommet des chefs d’État et de gouvernement – le Sommet de la Francophonie –, qui se réunit tous les deux ans, est la plus haute des instances politiques décisionnelles.

Avec l’adhésion de nouveaux membres observateurs lors du XVIIème Sommet de la Francophonie tenu à Erevan du 11 au 12 octobre 2018.  (L'Irlande, Malte, la Gambie et l’Etat du Louisiane (Etas Unies d’Amérique)), l’OIF compte désormais 88 Etats et gouvernements : 54 membres, 7 membres associés et 27 pays observateurs.
   
L’Organisation internationale de la Francophonie met en œuvre la coopération multilatérale francophone au côté de quatre opérateurs :

- l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
- TV5Monde, la chaîne internationale de télévision
- l’Association internationale des maires francophones (AIMF)
- L’Université Senghor d’Alexandrie

La Francophonie dispose aussi d’un organe consultatif : l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF).

La Francophonie à laquelle, le Maroc demeure fortement attaché, est en mesure de contribuer à apporter des réponses face aux défis de la stabilité et du développement économique des pays membres de cet Espace, sous le prisme des valeurs communes et du partage de la langue française:
  • Relations du Maroc avec l’Organisation Internationale de la Francophonie

Depuis son adhésion à l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en 1981, appelée alors agence de coopération culturelle et technique et devenue plus tard Agence intergouvernementale de la Francophonie ( AIF), le Maroc a entretenu des relations impliquant aussi bien des structures étatiques, notamment en matière de formation, que des intervenants de la société civile, ainsi que le monde de la communication audio-visuelle et artistique. Cette coopération touche principalement les domaines de la gouvernance, des Droits de l’Homme, du développement durable, l'environnement, l'énergie, la communication, des nouvelles technologies de l'information, la formation, l'éducation, la culture, la langue, la documentation, l'audiovisuel, l'administration, et la justice.

  • Extraits du Message Royal adressé au XVème Sommet de la Francophonie
«La langue française a autant apporté à l’Afrique et à l’Asie que les populations de ces continents ont participé de sa vivacité et de son enrichissement».

«Comme à l’époque médiévale, l’apport arabe à la civilisation a permis de prolonger l’héritage grec pour le bien de l’Humanité, la contribution africaine permet aujourd’hui à la Francophonie de se développer et de s’épanouir, non pas contre, mais par la mondialisation»

«L’espace francophone commun doit être cultivé avec soin comme un atout singulier dans un monde où l’intégration économique et politique s’organise, de plus en plus, autour de groupements régionaux où les partenaires partagent un même socle de valeurs et de sensibilités.(…) la Francophonie représente une opportunité réelle pour tempérer les rigueurs de la mondialisation et pour assurer, par la coopération, un changement durable sur le terrain. Les vertus de notre groupement doublent en intensité grâce au développement des technologies de l’information qui nous rapprochent davantage».

«C’est donc un rapport naturel qui lie les pays francophones par-delà les Continents, souvent sans forcément repasser par le Nord. Le dynamisme des groupes de médias francophones Marocains en Afrique, en matière de radio et de presse écrite par exemple, témoigne des dimensions multiples et mutuellement bénéfiques que peut prendre la coopération Sud-Sud».

«L’existence d’une passerelle francophone dépasse le simple usage de la langue; c’est une opportunité de rayonnement pour chacune de nos nations et un outil de progrès pour nos peuples».

«Nous vivons des temps troublés où nos jeunes, à cheval entre des modèles traditionnels de socialisation et des logiques mondialisées sont la cible de discours violents qui tentent de les convaincre que la haine de l’Autre renforce leur propre identité. Ces discours extrémistes contraignent également les femmes à être reléguées dans des statuts diminués au sein des sociétés».

«C’est dans ces moments difficiles qu’il est important de se souvenir des valeurs que nous partageons au sein de la Francophonie et de prendre les mesures indispensables pour défendre, ensemble, les projets de société qui sont les nôtres, fondés sur l’ouverture, la tolérance, la liberté, la diversité et le partage».

  • Conférences et activités organisées par le Maroc au courant 2018, en collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie

- Troisième édition de l’Initiative pour le développement du numérique dans l’Espace universitaire francophone (IDNEUF), 22 juin 2018

A l’initiative du Royaume du Maroc et avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF, la troisième édition de l’Initiative pour le développement du numérique dans l’Espace universitaire francophone (IDNEUF) a réuni des Ministres francophones de l’enseignement supérieur, le 22 juin 2018, sous le thème du financement du numérique dans l’espace universitaire francophone. Elle a été précédée d’une conférence réunissant les opérateurs du numérique (fournisseurs d’accès et fournisseurs de contenu) et les bailleurs de fonds les 20 et 21 juin 2018 en vue de soumettre des propositions aux ministres.

- Deuxième édition de la Conférence internationale sur le dialogue des cultures et des religions, Fès, 10-12 septembre 2018

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, et en perspective du XVIIème Sommet de la Francophonie organisé les 11-12 octobre 2018 à Erevan (Arménie), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume du Maroc (MAECI) ont organisé la deuxième édition de la Conférence internationale sur le Dialogue des Cultures et des Religions à Fès, les 10-12 septembre 2018, sous le thème : « Altérité en questions ».

Pour plus d'informations, visitez le site de l'OIF https://www.francophonie.org/Maroc.html.