Royaume du Maroc
Armoirie du Royaume du Maroc
Carte du Royaume du Maroc

Diversité culturelle

| Peinture : Musique gnaoua - Essaouira
| Festival national de la musique andalouse - Fès

Résolument tourné vers l’avenir, le Maroc est l’un des rares pays qui ont su franchir aussi vite les étapes de la modernité, tant sur les plans institutionnel et politique que sur les plans socio-économique et culturel. L’ouverture d’esprit et la tolérance qui ont, de tous temps, caractérisé la société marocaine, dans ses différentes composantes et la diversité de ses affluents, continuent de contribuer positivement à cette évolution sociétale aux traits singuliers.

 Cette singularité découle des fondements et des valeurs intrinsèques à la société marocaine dont l’évolution ne peut s’opérer indépendamment de ses valeurs ancestrales. Pour tout citoyen marocain, l’ouverture d’esprit et la tolérance représentent deux dimensions complémentaires qui confèrent au modèle marocain son caractère unique et exceptionnel. Le Royaume du Maroc a su faire de la richesse de son patrimoine civilisationnel, culturel et religieux, les ingrédients d’une mutation réussie et les bases d’un progrès harmonieux.

Dans son préambule, la Constitution marocaine de 2011, qui traduit cet état de fait, stipule :

« Fidèle à son choix irréversible de construire un État de droit démocratique, le Royaume du Maroc poursuit résolument le processus de consolidation et de renforcement des institutions d’un État moderne, ayant pour fondements les principes de participation, de pluralisme et de bonne gouvernance ».

Sur les fondements de base de la culture marocaine, la constitution du Royaume précise que le Maroc :

« État musulman souverain, attaché à son unité nationale et à son intégrité territoriale, le Royaume du Maroc entend préserver, dans sa plénitude et sa diversité, son identité nationale une et indivisible. Son unité, forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie, s’est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen ».
Ce balisage constitutionnel, conforté par les Hautes Orientations Royales, place la promotion de la culture marocaine et de sa diversité, au cœur de l’action diplomatique marocaine et comme l’a souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans son Discours du 20 aout 2013 « il est fondamental, aujourd’hui, de « favoriser une renaissance culturelle, en phase avec le temps, respectueuse de l'identité marocaine ».

Un Conseil national des langues et des expressions culturelles nationales sera dédié à la protection et au développement de la langue arabe et de la langue amazighe, et des diverses expressions culturelles nationales, notamment le hassani parlé dans les provinces du Sud marocain.