Royaume du Maroc
Armoirie du Royaume du Maroc
Carte du Royaume du Maroc

Le Maroc, terre de cultures

| Université Al Quaraouiyine - Fès
| Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain - Rabat

« La finalité suprême est d'édifier un Etat démocratique efficient, prémuni contre toute sorte d'anathème religieux et d'exclusion politique, de bâtir une économie libérale génératrice de richesses et d'emplois, de construire une société solidaire, et de favoriser une renaissance culturelle, en phase avec le temps, respectueuse de l'identité marocaine. »

(Discours de Sa majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion de la célébration
du 50ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple – 20 août 2013)

Résolument tourné vers l’avenir, le Maroc est l’un des rares pays qui ont su franchir aussi vite les étapes de la modernité, tant sur les plans institutionnel et politique que sur les plans socio-économique et culturel. L’ouverture d’esprit et la tolérance qui ont, de tous temps, caractérisé la société marocaine, dans ses différentes composantes et la diversité de ses affluents, continuent de contribuer positivement à cette évolution sociétale aux traits singuliers. Cette singularité découle des fondements et des valeurs intrinsèques à la société marocaine dont l’évolution ne peut s’opérer indépendamment de ses valeurs ancestrales. Pour tout citoyen marocain, l’ouverture d’esprit et la tolérance représentent deux dimensions complémentaires qui confèrent au modèle marocain son caractère unique et exceptionnel. Le Royaume du Maroc a su faire de la richesse de son patrimoine civilisationnel, culturel et religieux, les ingrédients d’une mutation réussie et les bases d’un progrès harmonieux.

Dans son préambule, la Constitution marocaine de 2011, qui traduit cet état de fait, stipule :

« Fidèle à son choix irréversible de construire un État de droit démocratique, le Royaume du Maroc poursuit résolument le processus de consolidation et de renforcement des institutions d’un État moderne, ayant pour fondements les principes de participation, de pluralisme et de bonne gouvernance ».

Sur les fondements de base de la culture marocaine, la constitution du Royaume précise que le Maroc :

« État musulman souverain, attaché à son unité nationale et à son intégrité territoriale, le Royaume du Maroc entend préserver, dans sa plénitude et sa diversité, son identité nationale une et indivisible. Son unité, forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie, s’est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen ».

Ce balisage constitutionnel, conforté par les Hautes Orientations Royales, place, la promotion de la culture marocaine et de sa diversité, au cœur de l’action diplomatique marocaine et comme l’a souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans son Discours du 20 aout 2013 « il est fondamental, aujourd’hui, de « favoriser une renaissance culturelle, en phase avec le temps, respectueuse de l'identité marocaine ».

  • Relations culturelles

La composante culturelle occupe donc une place essentielle dans l’action diplomatique du Royaume. Appuyée par la synergie de plusieurs acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux, la diplomatie culturelle marocaine vise à faire connaître la pluralité de l'identité marocaine, unie et riche de la diversité de ses composantes, de l’ancienneté de son Histoire, de la diversité de sa culture et de son patrimoine.
Conscient du rôle de la culture, en tant que composante incontournable de sa diplomatie, le Maroc a placé la coopération culturelle avec la France à un niveau qui traduit, éloquemment, l’excellence de ses relations bilatérales.
Lors de la visite d’Etat effectuée, les 3 et 4 avril 2013, au Maroc par le Chef de l’Etat français, Monsieur François Hollande, les deux pays ont réaffirmé leur partenariat d’exception dans ce domaine en particulier en matière d’enseignement supérieur, d’éducation et de culture, en tant que secteurs stratégiques à effet structurant.

  • Actions de coopération dans le domaine de la culture et des arts

En matière de Culture et d’Art, le Maroc et la France poursuivent leur coopération en matière d’expertise dans les champs de la muséographie, de la promotion de la lecture (bibliothèques) et de l’édition, de la numérisation du patrimoine écrit, des échanges et de la formation artistique, de la professionnalisation des cadres et de la formation aux métiers de l’Art et du patrimoine.

  • La promotion de l’art et de la culture du Maroc

L’action de l’Ambassade du Royaume du Maroc en France s’inscrit, fondamentalement dans le cadre de la volonté de promouvoir et d’accompagner toutes les manifestations culturelles organisées en France, dédiées à l’histoire du Maroc, à sa culture, à ses arts et sa civilisation.
L’année 2014 nous offre une programmation particulièrement riche et juteuse. A travers les deux événements suivants.

  • La coopération entre le Musée du Louvre et la Fondation Nationale des Musées

Ce projet s’est traduit par la signature, le 4 Mai 2012 à Casablanca, d’un protocole d’accord entre la Fondation nationale des musées et le Musée du Louvre. Il a pour objet de renforcer la coopération entre les deux institutions afin de préparer, une exposition sur le Maroc médiéval au Musée de Louvre, programmée à l’automne 2014, sous le thème : « des Idrissides aux Mérinides, le Maroc fondateur d’Empires »
Cette exposition constituera le premier grand événement après l’inauguration des nouveaux départements d’arts islamiques au musée du Louvre.

  • Exposition : La culture marocaine à l’IMA en 2014

Sous le thème « le Maroc au Mille couleurs », La culture marocaine sera à l’honneur à l’automne 2014 à l’Institut du Monde Arabe à Paris de septembre 2014 à janvier 2015.
Cette première manifestation pluridisciplinaire du genre, mettra en avant la vitalité de la création au Maroc à travers une panoplie d’œuvres artistiques contemporaines où toutes les formes d’expressions artistiques seront représentées: peinture, arts plastiques, l’architecture, design, photos, vidéo, bande dessinée, cinéma, musique, danse, théâtre, littérature, métiers d’arts, art de vivre et art culinaire, etc.).
Pour présenter le dynamisme de la création contemporaine dans le domaine des arts plastiques au Maroc, des œuvres d’artistes appartenant à la génération des fondateurs de la modernité au Maroc, mais aussi des œuvres récentes réalisées par de jeunes artistes.

  • Exposition : Le Maroc à travers les âges en 2016

Cette exposition permet de découvrir les étapes majeures de l’histoire du Maroc, depuis la création de l’État marocain jusqu’à nos jours.

Un voyage temporel et spatial :

Guidé par un fil conducteur historique et chronologique, l’exposition porte des éclairages sur les espaces de pouvoir notamment à travers des cartes et des objets hautement symboliques de la souveraineté (livres sacrés, bannières, pièces de monnaie…).
L’exposition retrace par ailleurs la qualité des échanges, perceptibles dans les conventions et les correspondances échangées entre le Maroc et la France qui illustrent les relations séculaires entre les deux pays.

Cette exposition permet aussi de comprendre l’ancienneté de l’Etat marocain, ses particularités culturelles, à savoir l’adoption d’un Islam modéré basé sur le rite malékite, la doctrine achaârite et le soufisme sunnite. Elle atteste également l’ouverture du Maroc sur les autres civilisations depuis le début de l’Etat.

Elle positionne le royaume en tant que terre de rencontre et d’interaction des affluents culturels qui ne cessent de nourrir sa propre civilisation.

Une exposition historique clé pour mieux comprendre le Maroc contemporain et sa modernité.